Content Marketing

Content marketing : faut-il miser sur un contenu de qualité ? 

, 19 juin 2018

On constate ces dernières années une forte démocratisation du Content marketing. Mais que faut-il privilégier lors de l’élaboration d’une stratégie ? Et comment désormais se démarquer ? Le débat éternel entre la quantité et la qualité est évidemment central pour le marketing de contenu. Mais ce questionnement ne doit pas faire oublier le but premier d’un contenu qui est celui d’informer. Nous en profitons pour rappeler les points essentiels à ne pas négliger en matière de SEO.

Référencement naturel et qualité du contenu

Le SEO est la technique la plus usitée afin de faire venir du trafic vers son site web et d’accroître sa visibilité. Mais le référencement naturel continue d’être en forte évolution. Cette dernière est impulsée par Google puisque ce moteur de recherche domine largement le marché et modifie et améliore sans cesse ses algorithmes (Google Panda, Pingouin, Colibri, etc.). Longtemps la quantité fut un critère privilégié, mais aujourd’hui le souci de la qualité redevient très valorisé, avec notamment une préoccupation croissante pour une meilleure pertinence et structure des informations ainsi qu’une prise en compte accrue des attentes des internautes.

Il est nécessaire de se tenir informé des mises à jour de l’algorithme de Google pour adapter sa stratégie de Content marketing et de référencement (Crédit photo : Pixabay, Pexels).

Évidemment, c’est sur votre blog d’entreprise que vous allez principalement publier du contenu. Mais aujourd’hui il est nécessaire de le diffuser sur les réseaux sociaux ou d’autres plateformes comme Steemit. Et Google tient aussi compte de la popularité de votre contenu publié sur ces médias sociaux. Or, c’est la qualité qui va primer pour y provoquer de l’engagement. En effet, c’est avec de la créativité, une expertise et une réponse aux attentes de votre audience que vous allez avoir des likes, commentaires ou encore des partages de vos publications.

Votre contenu est aussi la base du Native Adversiting qui est la solution au Banner blindness qui touche la publicité display, même s’il existe aussi des limites. En effet, les internautes peuvent également ignorer ou même s’agacer, particulièrement sur les réseaux sociaux, de certaines publications. Capter l’attention est une priorité, d’où l’importance du titre, de l’illustration et du teaser. Toutefois, il ne faut pas tromper le lecteur avec un titre trop alléchant voire « putaclic » pour un contenu bien pauvre et sans intérêt. Tout comme le fait qu’un contenu uniquement ou trop promotionnel peut être moyennement apprécié par le lecteur. Le résultat risque alors d’être l’inverse de celui escompté.

Quantité et fréquence du contenu

La longueur du contenu joue aussi un rôle. Il existe en effet un lien entre longueur et qualité. Un contenu de moins de 400 mots s’expose à être assez mal référencé alors qu’un article plus long, avec au minimum 1 000 voire 1 500 mots, sera plus performant au niveau du SEO car mieux optimisé et pertinent, mais oblige surtout le lecteur à passer plus de temps sur le site. Cela ne doit cependant pas être un prétexte pour produire à tout prix un article de 2 000 mots au risque de perdre au niveau de la qualité et surtout le lecteur !

Pour produire régulièrement du contenu et bien le diffuser, aidez-vous d’un calendrier de contenu (Crédit photo : Startup Stock Photos, Pexels).

La quantité ne doit cependant pas être ignorée. Un bon blog d’entreprise ne peut contenir que quelques articles épars. D’une part cela apporte une image peu sérieuse et d’autre part le volume reste aussi un facteur sur lequel le robot d’indexation de Google se base. Mais l’objectif n’est pas d’envahir internet avec un maximum de pages en un temps record. Au contraire, il est conseillé de miser sur la fréquence et la régularité de publication. Pour cela il est nécessaire de réaliser un calendrier de contenu, sujet que nous avons traité dans un précédent article.

Un volume plus important est positif en termes de visibilité et permet de mieux couvrir aussi l’ensemble des mots clefs de votre thématique ou secteur d’activité (valeur de la longue traîne du référencement). Il y a des facteurs qui sont propres au secteur d’activité : c’est ce que l’on nomme le contexte. Justement pour créer une bonne stratégie de marketing de contenu, il est au préalable utile de connaître et de cerner votre audience, vos cibles.

Diversifier le contenu et affiner vos objectifs

Le blog d’entreprise ne doit pas être le seul élément de contenu. En fonction du domaine d’activité, vous pouvez réaliser un livre blanc et le promouvoir. Mais aussi créer des infographies, des vidéos, des interviews ou encore un diaporama et même recourir aux articles sponsorisés. En bref, vous saisir des différents supports et techniques qui sont à votre disposition.

La segmentation et la diversification sont des atouts pour supporter et définir votre stratégie de Content marketing (Crédit photo : Rawpixel, Pexels).

N’oubliez pas de définir les objectifs de votre stratégie et les résultats escomptés (génération de trafic, valorisation de l’image de marque, promotion de produits, position d’expert dans un domaine, etc.). Mais aussi et surtout les ressources et le temps que vous pouvez consacrer pour mettre en œuvre votre stratégie, tout en sachant que ce contenu sera par la suite de la matière pour réaliser entre autres du Earned media.

Il faut concilier les exigences en matière de SEO et les attentes des lecteurs, leads et clients. C’est ici que réside le défi d’une bonne stratégie de contenu, qui dépasse donc le débat entre la qualité et la quantité.

Derniers articles